Troubles d’opposition avec provocation : quelques recommandations à privilégier !

Troubles d’opposition avec provocation : quelques recommandations à privilégier !

31 août 2019 Psycho 0
trouble d'opposition

Un enfant de deux ans à trois ans peut tenir tête à ses parents afin d’avoir une certaine autonomie et une affirmation de soi. C’est une attitude très normale qui se développement à cet âge-là. Elle est anormale dans le cas où cette période est exceptionnellement lourde pour les parents. Cela dit, l’enfant désobéi tout le temps. Cette attitude peut être qualifiée de trouble d’opposition avec provocation. Voici quelques recommandations à privilégier pour faire face à un enfant qui présente des signes de TOP.

Consulter un psychologue

La consultation psychologique est un moyen efficace pour remettre sur pieds un enfant atteint du TOP (trouble d’opposition avec provocation). S’il ne vous écoute pas, il prêtera attention sûrement au psychologue. Ce dernier va essayer de gagner sa confiance pour lui faire suivre une thérapie. Ce trouble peut se guérir vite ou non. Dans ce cas, les parents doivent être persévérants sur ce cas. Il est difficile de déterminer la durée de la guérison d’un enfant. Chacun a son profil alors la thérapie voire le résultat en dépend également. Prenez donc le numéro psychologue à Courcelles afin d’avoir un rendez-vous pour consulter votre enfant qui présente des signes de trouble d’opposition.

Découvrir les causes des troubles

Ce sont souvent les parents qui peuvent trouver la cause des troubles d’opposition avec provocation chez les enfants. Dans ce cas, vous devrez avoir une piste là-dessus. Posez-vous les questions suivantes :

–              Mon enfant a-t-il vécu une situation difficile récemment ?

–              Son institutrice remarque-t-elle un état anormal chez lui ?

–              Est-ce que vos agissements renforcent le trouble chez votre enfant ?

À travers ces questions, vous pouvez au moins comprendre ce qui arrive à votre enfant. Vous pouvez vous ajuster pour que la situation change. Si ce n’est pas possible, laissez  le psychologue vous venir en aide. Votre enfant a besoin d’être traité d’urgence.

Créer un lien positif avec l’enfant

Le lien d’attachement d’un enfant est primordial. En effet, les parents doivent faire des efforts pour avoir de l’attention et un peu de temps pour lui. Si un enfant est atteint de TOP le fait de jouer avec ses parents et d’être à leur côté fait diminuer la gravité de la pathologie. Vous devrez donc offrir ce moment à votre petit pour qu’il avance dans sa thérapie.

Se concentrer sur la discipline positive

Vous devrez arrêter de dire non à votre enfant. Cette action va lui procurer une certaine colère. Cela ne sous-entend pas quand même que vous alliez accéder à tous ses caprices et dire oui. Votre stratégie est de miser sur la discipline positive. Imposez des limites positivement comme ça votre enfant vous écoute.

Prioriser le renforcement positif

Dans tout ce que votre enfant fait, essayer de l’encourager. Démontrez chaque fois votre fierté envers votre enfant. Dites souvent que vous êtes content de ses agissements. Lorsque vous n’êtes pas satisfait des résultats de ses activités, ne le persécutez pas, au contraire, félicitez le tout en l’invitant à faire mieux pour la prochaine fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *