Schizophrénie : les symptômes pour la reconnaître

Schizophrénie : les symptômes pour la reconnaître

19 juin 2020 Psycho 0

Il est vital de reconnaître assez tôt ou à temps les signes de la schizophrénie. En effet, cela permet de limiter les dégâts de cette maladie notamment des différents handicaps. Encore faut-il connaître la définition de cette maladie et déceler ces petits signes annonciateurs.

Définition

D’une manière simplifiée, la schizophrénie est une maladie qui concerne l’émotion, le comportement et le mental. Cela dit, la victime souffre d’une distorsion de la réalité. En d’autres termes, elle a un discours intérieur difficile et qui n’a rien avoir avec la réalité. A un certain stade de la maladie, la victime souffre d’hallucination. Elle croit fortement qu’un complot est monté contre lui. C’est d’ailleurs pour cela que la maladie est également associée à la paranoïa.

Il s’agit d’une maladie qui touche 1 personne sur 100. Notamment, entre 15 à 25 ans. Ces personnes ont du mal à vivre en société et se replient sur elles-mêmes. Comme mentionné, il est vital de reconnaître les premiers signes de la schizophrénie afin d’avoir une prise en charge à temps. Plus de renseignements concernant cette prise en charge sur psychologue-nivelles.be

Les signes

Les proches doivent porter une attention particulière sur les signes qu’on juge de banals. En effet, cela peut être des signes sérieux qui annoncent le début de la schizophrénie. Pour les adolescents, la famille doit être attentive au comportement du jeune. A savoir les insomnies fréquentes ou encore les sauts d’humeur et dépression. Si l’adolescent est toujours triste et renfermé, il vaut mieux avoir la puce à l’oreille.

D’autres signes à ne pas négliger sont la difficulté à tenir une conversation. Cela dit, la personne a du mal à rester concentrée. De plus, elle a tendance à se replier et rester dans sa chambre sans avoir quelques choses de particulières à faire. Il faut faire attention à l’adolescent qui a toujours ses casques sur les oreilles. Ou encore s’il est difficile de lui soutirer un rire ou un sourire. En d’autres termes, l’adolescente n’a aucune motivation. Il n’y a rien qui lui plaît et lui fait plaisir.

Par ailleurs, une personne schizophrène peut avoir une déclaration étrange avec des raisonnements étranges. Ou bien la personne s’intéresse anormalement trop à la science occulte. Sans oublier les troubles alimentaires et les pensées suicidaires. Dans la majorité des cas, un lac d’hygiène corporel et esthétique peut mettre la puce à l’oreille.

Causes de la schizophrénie

Jusque-là, aucune étude n’a réussi à définir la cause exacte de la maladie de schizophrénie. Cela dit, il s’agit d’une maladie plutôt génétique. En effet, la présence d’une personne schizophrène dans la famille multiplie les risques d’avoir cette maladie. Il en est de même pour la consommation excessive de cannabis et autres substances excitantes.

Pour ce qui est du traitement, la schizophrénie se prend en charge par des médicaments et des séances chez les psys ou encore des thérapies. Cela permet de soulager les symptômes afin de pouvoir continuer de vivre d’une façon normale. Cependant, il faut noter que l’arrêt des médicaments déclenche une crise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *